rock Rock > Owls Are Not

Owls Are Not / Chronique LP > Radio tree

Owls Are Not - Radio tree Après avoir été le représentant d'un rock électronique singulier et un tantinet expérimental à travers Isnot en 2016, les Polonais de Owls Are Not sont allés exploiter une autre forme d'art, histoire de désorienter son public. Et il y a de quoi l'être ! Car Radio tree est le fruit de six mois de recherches en ethnomusicologie au Malawi et en Tanzanie par son leader Piotr Dang. D'ailleurs, ce dernier a profité de l'occasion pour produire le nouveau disque de Tonga Boys, une figure de la musique malawienne. On assiste donc à une réalisation sous forme de transmission radio combinant musique africaine, programmations électroniques à la fois sophistiquées et dépouillées, et autres fantaisies liées à ses recherches, comme ces travaux de saccades façon techno que l'on se prend en pleine face dès l'introduction du disque. Ce quatrième album est un vrai travail collaboratif, 4 des 6 titres ont été composés avec des chanteurs de l'Afrique de l'Est et l'ambiance qui s'en dégage nous fait l'effet d'une musique d'un autre temps qu'on aurait jamais eu l'occasion de découvrir avant. On reste donc bouche bée face à des choses qu'on ne maîtrise pas totalement, comme des sessions d'improvisation en direct à la radio sur lesquelles on tomberait par hasard.

Owls Are Not / Chronique LP > Isnot

Owls Are Not - Isnot Les travaux des Polonais Owls Are Not regroupés dans un 8 titres appelé Isnot et livré en 200 exemplaires fin 2016 me rappelle, entre autres, ceux de groupes français lorsque le rock électronique influencée par le dub aux ambiances souvent obscures se développait méchamment en France dans les années 2000. À ce sujet d'ailleurs, nombreux sont ceux qui ont disparu de la circulation (Yerban Kuru, Goah Sativa, JMPZ, qu'est devenu Idem au fait ?), mais ce genre aux frontières insoupçonnées sévit encore et toujours. La formation de Varsovie se considère comme "un groupe expérimental qui crée de l'espace en musique", ce n'est pas faux, tout du moins dans sa propension à développer des univers majoritairement instrumentaux comblés de samples extraits de divers médias dont le 7ème art. D'ailleurs, le nom du groupe aura surement éveillé l'esprit des fans de Twin Peaks, série de Lynch mêlant intrigues et dialogues sibyllins. Et bien, Owls Are Not, c'est un peu ça, leur style n'est pas totalement dub-rock ou post-rock, ni complètement électronique, encore moins ambiant, et pour le côté expérimental, on vous laissera juger de la qualité de ce curieux mais excellent disque.