Les Hurlements D'Léo - 13 ans de caravaning Qu'il est agréable de chroniquer le best-of d'un groupe qu'on affectionne particulièrement ! Et de pas n'importe quel groupe puisque ici on parle des Hurlements d'Léo, groupe emblématique de la scène indépendante en matière de Caravaning. Et plus précisément, pour ceux du fond qui n'ont pas tout écouté depuis la fin des 90's, une formation ayant affûté ses armes entre rock, énergie d'une fanfare, ambiances cabaret, chanson réaliste et inspirations toutes autant folkloriques que punk ("La gare de Caen"), poétique que politique... Tout en ayant partagé la route ou les studios avec les excellents bruitistes de Sleeppers et les défunts Zombie Eaters mais aussi La Rue Kétanou, Babylon Circus, Debout Sur Le Zinc ou plus récemment L'Enfance Rouge, sans oublier bien sûr leurs frères de scène, j'ai nommé Les Ogres de Barback, lors de la mémorable aventure Un Air, Deux Familles sous le chapiteau Latcho Drom autour de l'an 2000... De surcroît et au risque de me répéter, il ne s'agit pas, non plus, de n'importe quel best-of ! Si le premier disque s'adresse à ceux qui n'auraient encore pas succombé à Kebous et sa troupe (que ce soit sur disque ou en live, vu le nombre de dates que la formation a assuré depuis ses débuts) en revisitant la discographie "standard" du groupe (en commençant par Le café des jours heureux jusqu'au Temps suspendu), le deuxième disque détient son (trop !) petit lot de raretés (mais lesquelles !) diffusés sur des galettes difficilement disponibles aujourd'hui, pour ne pas parler d'inédits... et donc nécessaire à quiconque souhaite s'attarder sur le compte des Hurlements d'Léo. Même si il (me) semble qu'il réside une légère incohérence dans la répartition des titres. Il aurait été plus judicieux de grossir la tracklist du deuxième disque en y faisant glisser, aux cotés des deux titres live tirés de HDL live ("A bout d'souffle" et "Ethnique ta mère") et des raretés, les morceaux enregistrés pour les projets annexes : qu'il s'agisse de Hardcore Trobadors crée avec les 17 Hippies, de La République du Sauvage avec L'Enfance Rouge ou de Un Air, Deux Familles avec Les Ogres. Passées ces considérations stratégiques, c'est une captivante rétrospective des HDL qui s'offre à nous et le constat est on ne peut plus positif. Bien qu'assemblé dans le plus grand désordre chronologique possible, l'ensemble de l'œuvre des HDL reste homogène quelque soit la couleur donnée au morceau (fanfare, chanson, rock fiévreux ou même électro avec "Mon cul"...) et il est toujours aussi bon de s'agiter sur cette première réussite qu'est "Fabulous and luxury holidays for todos in barbados" ou de savourer "Les vipères aux poings", plus récente d'une décennie, en compagnie de Romain Humeau (Eiffel) tout en (re-)découvrant les fameuses pépites du deuxième disque (j'y reviens !). On y dégustera notamment les collaborations ; qu'il s'agisse celle des Zombie Eaters ("Le parti des plus nombreux", explosif !), l'option fanfaro-core de "Ten dollars bill" (avec les Sleeppers et capté live) ou la co-relecture (avec La Réplik) de "Est-ce ainsi que les hommes vivent ?" de Aragon déjà adapté par Léo Ferré mais aussi quelques autres bonnes surprises à découvrir...
Bref, on l'aura compris Les Hurlements D'Léo tirent fièrement le bilan de 13 ans de caravaning (qui plus est dans un joli digifile illustré et instructif !) mais il n'est pas dit qu'ils en restent là...