rock Rock > Guerilla Poubelle

Interview : Guerilla Poubelle, Frank Frejnik

Guerilla Poubelle / Chronique LP > Mag #41

Mag 41 : Guerilla Poubelle Mag 41 : Guerilla Poubelle Crise, grève, tensions sociales, blocages, réformes irréfléchies... L'hiver est rude et certains comme les Guerilla Poubelle mouillent le TShirt pour apporter leur soutien, les voilà donc fort logiquement en couv' et en interview. D'autres aussi ont la parole comme Glide On The Black Cloud, 7 Weeks, Young Harts, Mars Red Sky et Olivier de New Noise. Le reste des 80 pages est consacré à nos nos MAOTFA et à de nombreux articles comme ceux sur les albums de Capsula, Dewolff, Seine, Saturnalia Temple, Lindemann, Surgical Strike, Apocalyptica, Oiseaux-Tempête, Lofofora, Rãgarãja, God Damn, Mss Frnce, U-Sister, Beep It, Lone Survivors, Rank-O, Tasty Freaks, Gender Roles, King Crown, Ida Sofar, No-Man, Overgrass, Raised Fist, Blackrain, Voice Of Ruin, Scarlean, Bodie, The Magpie Salute, Tempers, Bebly, Imperial Jade, Blvl, Demago, Nursery, Burkingyouth, Wolf Jaw, Berzerker Legion, Dakota Suite & Quentin Sirjacq, Dirty Bootz, Bobby Singer...

[fr] Mag #41: pdf (2111 hits)External ]

Guerilla Poubelle / Chronique LP > Amor fati

Guerilla Poubelle - Amor fati Le gang parisien est de retour avec un tout nouveau line-up (nouveau bassiste, nouveau batteur). Sans trop de surprises, ceux qui suivent le groupe avec ardeur devraient aimer, les détracteurs vont continuer à les (envier) détester et ceux qui s'en carrent écouteront autre chose. Amor fati poursuit et atteste de l'évolution amorcée précédemment par Guerilla Poubelle vers plus de maturité. Oh putain ! Ce fameux troisième album de la maturité des journaleux, après celui de la découverte et celui de la confirmation. Bah on est en plein dedans je crois. Le tempo est moins speed et plus posé, la voix plus rauque et moins braillée. La fougue post adolescente a donc grandi mais ce n'est pas pour autant qu'on vit dans le meilleur des mondes avec la trentaine qui pointe son nez. Les textes sont toujours aussi désabusés, critiques mais sans slogans prémâchés, qu'ils parlent de faits de société, de relations humaines ou du quotidien et le message n'en passe pas moins. Il passe même mieux. Essai réussi sur disque, qu'ils transforment également en concert, avec cette formation qui est sûrement la plus efficace.